Ecouteurs sans fil

Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir… alors coupez le cordon !

Ah, les écouteurs sans fil. Il fut un temps, l’idée même que l’on puisse se passer d’une connexion filaire – et des avantages qu’elle apporte en terme de performance – aurait fait blêmir tout audiophile digne de ce nom. Mais en 2021, les écouteurs dits true wireless (véritablement sans fil) n’ont plus à rougir de leur définition audio, souvent très précise. Il convient cependant de séparer le bon grain de l’ivraie, et de pas négliger les autres paramètres de choix, comme l’autonomie, la latence ou la stabilité de la connexion. Suivez le guide…

Apple a lancé la tendance avec ses AirPods, et maintenant les écouteurs véritablement sans fil – les fameux true wireless – sont devenus la nouvelle référence en matière d’écouteurs. A tel point qu’il paraît aujourd’hui presque inconcevable d’acheter des modèles filaires. Et pour cause : comment résister au plaisir de se débarrasser de ces satanés câbles ? Vous savez, ceux qui ont la mystérieuse faculté de faire des nœuds dès l’instant qu’on les glisse dans une poche ou un sac ?

Et si je vous dis qu’en plus, certains écouteurs true wireless sont désormais capables de délivrer une qualité sonore digne des meilleurs casques HIFI, et que leur autonomie peut parfois dépasser 24 heures… Pourquoi hésiter ?

Mais pourquoi parle-t-on d’écouteurs « véritablement » sans fil ?

Des écouteurs sans fil sont par définition sans fil, me direz-vous. Alors pourquoi précise-t-on véritablement sans fil, 100% sans fil, ou plus communément, true wireless ?

écouteurs sans fil true wireless

Eh bien, c’est parce que les premiers écouteurs Bluetooth ont longtemps dû conserver une connexion physique entre les 2 oreillettes, notamment pour éviter les problèmes de désynchronisation entre elles. Seule la connexion entre les écouteurs et le smartphone, le lecteur mp3 ou le PC était wireless, c’est à dire sans fil.

A l’inverse, les écouteurs true wireless – popularisés par le succès des premiers AirPods sortis en décembre 2016 – sont véritablement sans le moindre fil.

Comment choisir ses écouteurs sans fil ?

Pour les personnes exigeantes, la promesse de totale liberté de mouvement qu’offrent les écouteurs true wireless n’est pas suffisante. Pour que l’expérience soit agréable au quotidien, il y a un certain nombre de critères à prendre en compte.

Rendu sonoreQualité audio

Quand on achète des écouteurs, c’est en premier lieu pour écouter de la musique. La qualité audio reste donc un critère de choix fondamental, pour éviter d’avoir un son qui manque de définition, avec des basses trop puissantes ou des aigus trop agressifs. Il est généralement judicieux d’éviter les copies chinoises et leur préférer des marques qui ont un véritable savoir-faire en la matière, comme Sennheiser, Jabra ou Sony. Vous pouvez aussi vous reporter à notre comparatif présenté en fin de page, ou à nos tests détaillés.

Stabilité audio sans filStabilité de la connexion

Les écouteurs true wireless reposent tous, sans exception, sur le Bluetooth pour établir une connexion sans fil. Cette technologie permet l’échange de données en utilisant des ondes radio se trouvant sur la bande des 2,4 Ghz. Le problème, c’est que les canaux disponibles dans cette bande de fréquences peuvent parfois se retrouver saturés dans des endroits très fréquentés, comme le métro ou des zones d’habitations denses. Cela peut alors entraîner des problèmes de connexion instable occasionnant des microcoupures. Là encore, il convient de privilégier des produits de renom, optimisés pour réduire au maximum les déconnexions.

ErgonomieConfort et ergonomie

Le confort d’une paire d’oreillettes reste assez subjectif, mais en règle générale, les écouteurs classiques (de type AirPods) sont les plus confortables. Ils viennent seulement se loger dans le pavillon de l’oreille, et ne provoquent aucune gêne, même après de longues heures d’écoute. En revanche, ils n’isolent pas très bien des bruits extérieurs, et leur maintien n’est pas toujours idéal. A l’inverse, un écouteur intra-auriculaire vient s’insérer à l’intérieur du conduit auditif, et certaines personnes n’apprécient pas cette sensation. L’avantage, c’est que cela permet une très bonne isolation acoustique et une meilleure tenue des oreillettes. Généralement, les écouteurs intra-auriculaires sont livrés avec des embouts de différentes tailles, afin qu’ils puissent s’adapter à toutes les morphologies. A noter qu’il existe également des écouteurs semi intra-auriculaires (comme les AirPods Pro), qui sont moins intrusifs et plus confortables que les intra-auriculaires, tout en offrant un meilleur maintien que les écouteurs classiques.

AutonomieAutonomie

Compte tenu de la taille réduite des écouteurs 100% sans fil, on comprend qu’il est difficile d’y caser une batterie de très haute capacité. Néanmoins, les choses se sont nettement améliorées ces dernières années. Si l’autonomie des appareils de première génération peinaient à dépasser les 2-3 heures, la moyenne est maintenant de 5-6 heures. Les Samsung galaxy Buds Plus se payent même le luxe d’afficher près de 11 heures d’autonomie au compteur ! Par ailleurs, la norme est de fournir un boîtier de rangement qui dispose lui aussi d’une batterie pour recharger celles des écouteurs (jusqu’à 3 à 4 recharges complètes) quand ils ne sont pas utilisés.

Réduction du bruitRéduction de bruit active

Certains écouteurs intra-auriculaires disposent d’une fonction de réduction de bruit active, ou ANC (pour Active Noise Control). Pour faire simple, cela consiste à créer en temps réel un son opposé à celui du bruit ambiant, pour que les 2 s’annulent. Il en résulte une très bonne isolation phonique capable de vous couper complètement du monde extérieur. C’est un vrai plus lorsqu’on souhaite se concentrer sur son film ou sa musique dans les transports en commun par exemple. Par contre, il convient d’être très vigilant : cela peut aussi s’avérer dangereux lorsqu’on se retrouve dans la rue ou sur la route, incapable d’entendre les bruits alertant de dangers potentiels.

WaterproofEtanchéité

Si vous comptez utiliser vos écouteurs dans le cadre d’une activité sportive, alors il est vivement conseillé d’opter pour des modèles résistants à l’eau et à la sueur. Pour cela, il faut vous reporter à l’indice de protection IP, et viser au minimum une certification IPX4 (résistance aux éclaboussures).

Latence kit oreillette BluetoothLatence

Les écouteurs true wireless reposent sur l’utilisation du Bluetooth, et ils héritent donc de la latence inhérente à cette technologie. Si vous écoutez un podcast, de la musique, ou passez un appel téléphonique, cette latence – c’est à dire un petit délai dans la lecture du son – n’est pas perceptible. Par contre, on peut observer un décalage entre le son et l’image lorsqu’on regarde une vidéo ou qu’on joue à un jeu. Pour lutter contre ce problème, les applications de lecture vidéo comme Netflix ou Youtube masquent cette latence en ajustant leur flux vidéo. Pour les jeux par contre, il n’y a pas de solution, si ce n’est de prendre des écouteurs optimisés pour avoir le moins de latence possible (comme les QCY T5 par exemple).

Petit-prixPrix

La qualité a un coût, et les écouteurs sans fil ne dérogent pas à cette règle. Les modèles les plus haut de gamme – comme la dernière version des Sennheiser Momentum – peuvent parfois dépasser la barre des 200 €. Mais heureusement, on trouve tout de même des true wireless de très bonne facture pour beaucoup moins, parfois pour quelques dizaines d’euros à peine.

⚠️ Ecouteurs Bluetooth : pourquoi est-ce qu’il y a de la latence ?

La transmission de données via une connexion bluetooth induit forcément une petite latence, plus ou moins importante selon les OS (Android fait ici figure de mauvais élève) ou les codecs utilisés. Cette latence est liée à la nécessité d’effectuer une mise en mémoire tampon pour éviter des coupures en cas de ralentissement dans la transmission des données. Le Bluetooth n’est tout simplement pas assez rapide pour que l’on puisse se passer d’un tampon.

Latence true wireless

Ce problème est amplifié dans le cas des écouteurs true wireless, car souvent, l’oreillette droite doit relayer les données vers l’oreillette gauche, occasionnant par là même un délai supplémentaire, normalement absent lorsque les 2 écouteurs sont reliés par un fil.

Il y a cependant des exceptions, avec notamment la technologie TrueWireless Stereo Plus de Qualcomm, qui permet une connexion simultanée de chaque écouteur directement avec l’appareil de lecture.

Comparatif 2021 des meilleurs écouteurs true wireless

Face à l’offre pléthorique, choisir des écouteurs true wireless peut être un vrai casse-tête. Pour vous simplifier la tâche, nous avons regroupé dans un seul et même tableau les meilleurs modèles de 2021.

QCY T5 Sennheiser Momentum True Wireless 2 AirPods Pro Sony WF-1000XM3 Huawei FreeBuds Pro
Aperçu Ecouteur bluetooth QCY T5 Ecouteurs stéréo Sennheiser Momentum 2 AirPods Pro pour smarphone Apple Ecouteurs Sony antibruit WF 1000XM3 Ecouteur sans fil FreeBuds Pro
Type Intra-auriculaire Intra-auriculaire Semi intra-auriculaire Intra-auriculaire Semi intra-auriculaire
Qualité audio 3,5 étoiles 5 étoiles 4,5 étoiles 5 étoiles 5 étoiles
Autonomie1
1 seule charge / avec l'étui chargeur
4h / 16h 5h / 28h 5h / 24h 7h30 / 32h 7h / 30h
Latence2 70 ms 300 ms 160 ms 240 ms 180 ms
Réduction de bruit active
Etanchéité
IPX4
(résistant à la pluie et à la transpiration)
IPX4
(résistant à la pluie et à la transpiration)
IPX4
(résistant à la pluie et à la transpiration)
test Lire le test
test Lire le test
1L’autonomie indiquée correspond à une utilisation des écouteurs sans la réduction de bruit activée, lorsque cette fonction est disponible.
2La latence dépend de plusieurs paramètres, dont le système d’exploitation. La valeur indiquée ici correspond à la latence mesurée sur un appareil Android. La latence sur iOs sera généralement plus faible.

QCY T5

Un rapport qualité/prix hallucinant
Paire d'écouteurs pour audiophiles - Sennheiser Momentum 2
Marque : QCY
Oreillette : intra-auriculaire
Audio : 3,5 étoiles
Autonomie : 4 heures
Latence : 70 ms
Réduction de bruit active : non
Etanchéité : IPX4
Codec SBCCodec AAC

Si vous avez été attentif en lisant notre guide, vous avez du comprendre que de manière générale, nous déconseillons les copies chinoises des AirPods. Dans l’immense majorité des cas, la qualité n’est tout simplement pas au rendez-vous. Il y a cependant de rares exceptions, et ces QCY T5 en font clairement partie.

Niveau son, la qualité est bluffante pour des écouteurs que l’on trouve sous la barre des 40 €. Le spectre est équilibré, l’isolation est efficace, et la puissance est là. Ca manque quand même un peu de précision, avec des médiums atténués et des aigus un poil stridents. En gros, les T5 sont bons, mais ils ne jouent quand même pas dans la même catégorie que les true wireless haut de gamme. A titre de comparaison, ils font mieux que des Airpods, mais restent en dessous des Airpods Pro.

Evidemment, pour un prix aussi bas, il faut forcément faire quelques concessions : le confort n’a rien d’exceptionnel, le boîtier n’est pas très pratique à utiliser, et les commandes tactiles sont parfois hasardeuses. En revanche, la latence est excellente puisqu’elle descend à 60-70 ms quand on active le mode gaming avec un triple tap sur l’oreillette droite. Les seuls réels concurrents dans ce domaine sont les Razer Hammerhead, qui proposent eux aussi une latence inférieure à 70 ms. Néanmoins, ceux-ci sont d’une qualité assez décevante, surtout quand on considère qu’ils sont vendus à plus de 100 €.

Avec une autonomie confortable atteignant les 4h pour une seule charge, ces QCY T5 sont donc des écouteurs Bluetooth très satisfaisants, notamment pour le gaming. Les mélomanes avertis devront par contre passer leur chemin et s’orienter vers des modèles plus performants, mais aussi (beaucoup) plus coûteux.

Momentum True Wireless 2

Les meilleurs écouteurs sans fil pour audiophiles
Paire d'écouteurs pour audiophiles - Sennheiser Momentum 2
Marque : Sennheiser
Oreillette : intra-auriculaire
Audio : 5 étoiles
Autonomie : 5 heures
Latence : 320 ms
Réduction de bruit active : oui
Etanchéité : IPX4
Codec SBCCodec AACCodec aptX

Sennheiser est un leader reconnu dans le monde de l’audio. Comme on pouvait l’espérer, leurs écouteurs true wireless offrent une qualité sonore extrêmement bonne, probablement ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle.

C’est bien simple, le son est tout bonnement incroyable pour des oreillettes Bluetooth : la spatialisation est remarquable, et on ne peut qu’admirer la précision et le détail que l’on retrouve sur toute la plage de fréquences du spectre audio. Par ailleurs, l’application Sennheiser permet de créer un égaliseur personnalisé et ainsi ajuster la quantité de basses, médiums, et aigus selon nos préférences. Pour en finir avec la partie audio, on peut apprécier la présence d’une fonction de réduction de bruit active assez efficace, même si elle reste derrière celle des Airpods Pro et des WF-1000XM3, les meilleurs dans ce domaine.

En ce qui concerne l’autonomie, elle est de 5 heures environ – 28 heures avec l’étui chargeur – ce qui est dans la moyenne des écouteurs actuels. La stabilité de connexion est quant à elle globalement bonne, même si on n’est pas à l’abri de quelques décrochages dans les endroits très peuplés. Enfin, ces écouteurs Momentum True Wireless 2 sont étonnamment agréables à porter au quotidien : on ne ressent pas de gêne, même après de longues heures, ce qui reste tout de même assez rare pour des intra-auriculaires.

En conclusion, si vous cherchez une qualité équivalente à celle d’un casque HIFI haut de gamme, c’est donc vers ces Momentum qu’il faut se tourner… Mais certains risquent de trouver la facture un peu salée.

AirPods Pro

Les meilleurs écouteurs Apple
Écouteurs iphone AirPods Pro
Marque : Apple
Oreillette : semi intra-auriculaire
Audio : 4,5 étoiles
Autonomie : 5 heures
Latence : 160 ms
Réduction de bruit active : oui
Etanchéité : IPX4
Codec SBCCodec AAC

Si vous êtes branché Apple et que vous possédez un ou plusieurs appareils de la marque à la pomme, alors il est difficile de battre les AirPods Pro. Entre l’appairage ultra-rapide (il suffit d’ouvrir l’étui des écouteurs à côté de votre iPhone pour qu’un bouton de connexion apparaisse automatiquement) et le passage fluide entre votre iPhone, iPad ou Mac, l’expérience est merveilleuse de simplicité !

Les AirPods de 2nde génération avaient déjà ce côté pratique, mais on ne va pas se mentir, ils ne brillaient pas sur la partie audio. Cet aspect a largement été amélioré avec les AirPods Pro, qui offrent désormais une restitution des sons très équilibrée. On pourrait pinailler et regretter que les basses ne soient pas un tout petit peu plus présentes, mais dans l’ensemble, la qualité sonore est excellente. À cela s’ajoute une réduction de bruit active réellement convaincante, tout aussi efficace que celle proposée par les WF-1000XM3 de Sony, ce qui n’est pas peu dire.

Le confort a lui aussi été complètement revu en passant à un design semi intra-auriculaire. Les Apple AirPods Pro gagnent donc des embouts en silicone (3 tailles différentes sont proposées), qui viennent grandement améliorer le maintien, sans aller jusqu’à entrer dans le conduit auditif. Résultat, le confort est remarquable, bien supérieur à ce qu’on peut avoir avec des intras.

Les AirPods Pro figurent donc parmi les meilleurs écouteurs sans fil du marché. Si le budget n’est pas un frein, c’est un choix qui s’impose pour les possesseurs d’iPhone, qui pourront jouir d’une excellente intégration à l’écosystème Apple avec des déconnexions quasi inexistantes. Pour les utilisateurs d’Android, il y a des quand même pas mal d’alternatives qui offrent des performances équivalentes à un tarif plus compétitif.

WF-1000XM3

La référence en matière de réduction de bruit active
Sony WF-1000XM3 anti-bruit
Marque : Sony
Oreillette : intra-auriculaire
Audio : 5 étoiles
Autonomie : 7 heures 30
Latence : 240 ms
Réduction de bruit active : oui
Etanchéité : non
Codec SBCCodec AAC

Les audiophiles devraient trouver leur compte avec ces WF-1000XM3. Le son est d’une grande clarté : les basses reçoivent un petit boost, et il en va de même pour les médiums, ce qui fait que toutes les fréquences sonores sont à peu près de même intensité. On distingue donc parfaitement les voix et les différents instruments, ainsi que les éventuels effets (réverb, échos). Par ailleurs, cet équilibre peut être modifié en fonction des préférences de chacun, grâce à l’égaliseur accessible dans l’application Sony Headphones Connect.

Quant à la réduction de bruit active, eh bien, c’est tout simplement la meilleure du marché. Les modèles concurrent arrivent à rivaliser dans l’atténuation des basses et des médiums, mais en ce qui concerne les aigus, les WF-1000XM3 restent loin devant.

A cela s’ajoute une autonomie remarquable : 7h30 sans la réduction de bruie active, et plus de 6h avec ! L’ergonomie n’est pas en reste, et la présence de nombreux embouts en silicone et en mousse de tailles différentes font que chacun devrait trouver chaussure à son pied, ou plutôt embout à son oreille. Une fois la bonne combinaison trouvée, ces true wireless offrent un bon niveau de confort, ainsi qu’un maintien irréprochable.

Avec toutes ces qualités, Sony aurait pu faire un sans-faute et proposer les meilleurs intra-auriculaires true wireless du marché. Malheureusement, les WF-1000XM3 n’ont pas de certification IP. On ne peut donc pas les porter sous la pluie, et surtout, on ne peut pas faire de sport avec. Dommage !

FreeBuds Pro

De sérieux concurrents aux AirPods Pro
Huawei FreeBuds Pro
Marque : Huawei
Oreillette : semi intra-auriculaire
Audio : 4,5 étoiles
Autonomie : 7 heures
Latence : 180 ms
Réduction de bruit active : oui
Etanchéité : non connue
Codec SBCCodec AAC

Les FreeBuds Pro sont probablement la révélation de l’année 2020. Et pour cause, avec leur ANC ultra performante, les écouteurs d’Huawei ont une réduction de bruit active qui rivalise avec celle des AirPods Pro. La comparaison avec le fleuron d’Apple ne s’arrête d’ailleurs pas là, puisque les FreeBuds Pro ont également repris leur design semi intra-auriculaire. Il s’agit là d’un choix encore assez peu répandu sur le marché des true wireless, mais les choses devraient changer à l’avenir. En effet, les semi intra-auriculaires regroupent le meilleur des 2 mondes : ils offrent une isolation phonique proche des intras, en gardant le confort des écouteurs classiques. Les FreeBuds Pro sont donc très agréables à porter, et on ne ressent aucune gène, même sur des sessions d’écoute prolongée.

Globalement, la qualité audio est impressionnante. Les aigus sont précis et clairs, et les médiums sont doux. Quant aux basses, elles sont très puissantes, sans être trop envahissantes. Si on devait comparer avec les AirPods Pro, puisque les FreeBuds se positionnent clairement comme un concurrent direct, on pourrait dire que les écouteurs Huawei gagnent haut la main. Une sacrée performance, surtout quand on sait que Huawei n’est arrivé que relativement récemment sur le marché des true wireless.

Un autre point fort de ces écouteurs, c’est la qualité d’appel qui est excellente. Avec 3 micros sur chaque oreillette, les FreeBuds Pro parviennent à bien saisir la voix et éliminer les bruits ambiants, même en extérieur par temps venteux.

Finalement, le seul défaut de ces écouteurs Bluetooth, c’est qu’ils n’ont aucune certification IP officielle. Alors oui, plusieurs utilisateurs racontent qu’ils ont utilisés leurs FreeBuds Pro pour un footing ou une séance de fitness sans rencontrer le moindre problème… Mais sachant les ravages que peut faire la transpiration sur des écouteurs non étanches, avez-vous vraiment envie de prendre le risque avec des écouteurs à 200 € ?